Passer au contenu principal

SuisseL’administration biennoise récompensée pour son bilinguisme

Avec 43% de francophones et 57% des germanophones, et un effort soutenu sur son bilinguisme systématique dans les instances officielles, Bienne obtient un label pour la 2e fois.

Un panneau est photographie devant la mairie de la ville de Bienne, ce jeudi 27 aout 2020, a Bienne. (KEYSTONE/Anthony Anex)
Un panneau est photographie devant la mairie de la ville de Bienne, ce jeudi 27 aout 2020, a Bienne. (KEYSTONE/Anthony Anex)
KEYSTONE

Plus grande ville bilingue de Suisse, Bienne a obtenu pour la 2e fois le Label du bilinguisme pour l’ensemble de son administration. Son bilinguisme lui confère un statut particulier au sein du canton de Berne. La cité compte aujourd’hui 43% de francophones et 57% des germanophones.

«Le bilinguisme reste un effort, un défi permanent», a souligné vendredi le conseiller municipal francophone Cédric Némitz. «Nous voulons que ce bilinguisme ne soit pas qu’un label, qu’une étiquette, mais qu’il se traduise dans la réalité», a ajouté le directeur de la formation, de la culture et du sport. «Il faut faire vivre ce bilinguisme».

La Ville de Bienne souligne qu’elle tient compte «à égalité» de ses deux langues officielles dans le cadre de son organisation et de ses activités. Elle assure que chaque personne peut correspondre avec les autorités municipales ou l’administration dans l’une de ces deux langues.

Le Label est décerné par le Forum du bilinguisme à Bienne à l’issue d’une expertise qui atteste que l’institution ou l’entreprise qui le revendique cultive le bilinguisme tant envers ses clients que de son personnel. Il a pour objectif de favoriser l’intérêt et le respect mutuels entre les communautés des langues partenaires.

ADN de Bienne

«Le bilinguisme est l’ADN de Bienne, ville qui est une référence en matière de bilinguisme pour toute la Suisse», a souligné le maire Erich Fehr pour qui le bilinguisme ne signifie pas seulement deux langues mais également deux cultures. Ce Label est pour lui un encouragement à poursuivre les efforts.

Le Label mesure la qualité du bilinguisme à trois niveaux: les services et la communication externe, la composition et les compétences linguistiques du personnel et la qualité de communication à l’interne.

Etablie aujourd’hui à 43%, la proportion des francophones a continuellement augmenté ces dernières années à Bienne. Les nouveaux arrivants sont essentiellement des citoyens suisses, notamment en provenances du bassin lémanique à la recherche de logements plus abordables.

ATS/NXP