Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Vague de froidL’accalmie se profile pour le week-end aux États-Unis

Une vague de froide touche les États-Unis depuis plusieurs jours (photo d’archives).
1 / 1

Températures en hausse

Trentaine de décès

ATS

1 commentaire
Trier:
    Gilles Hieron

    Ah ce réchauffement climatique.....

    Plus sérieusement juste vous dire: en 2015 une astronome spécialiste du soleil du nom de Zharkova a publié un article scientifique dans lequel elle est parvenue à comprendre le fonctionnement du soleil en montrant qu'il correspondait à une double dynamo. Comme ce papier scientifique ne collait pas du tout avec le narratif gaucho-climato-catastrophiste, les médias n'en ont évidemment pas parlé.

    A partir de son modèle, elle a dérivé en remontant en arrière dans le temps jusqu'en 1600 environ une prédiction sur l'activité solaire en comparant la prédiction du modèle aux tâches solaires observées et aux températures. Son modèle prédit très bien le minimum de Maunder.

    Compte tenu de cela, on peut raisonnablement penser que la description de l'activité solaire qu'elle fait a des chances d'être bonne.

    Et c'est là que ça ce gâte: quand on fait la prédiction en avant (donc réalisée en 2015), le modèle prédit que dès 2020 on a une baisse des tâches solaires et une baisse des températures, ce jusqu'en 2050 environ.

    Pour info, les tâches solaires sont en effet au plus bas et quand on voit que l'été dernier n'a pas été très chaud sur l'ensemble et que cet hiver est plutôt rigoureux, on a de quoi se poser des questions

    On a donc les 10-20 prochaines années pour savoir si la thèse du réchauffement anthropique est surestimée et que ce qui se passe est en bonne partie solaire, ou si le réchauffement anthropique tient complètement la route.