Passer au contenu principal

Union LGBTLa Vert’libérale par qui le mariage pour tous est arrivé

La conseillère nationale Kathrin Bertschy se bat depuis sept ans pour cette ouverture. Par soif de justice, mais surtout pour contrer le PDC.

La conseillère nationale Kathrin Bertschy (Vert’libérale/BE) a déposé en 2013 déjà une initiative parlementaire demandant l’instauration d’un mariage pour tous.
La conseillère nationale Kathrin Bertschy (Vert’libérale/BE) a déposé en 2013 déjà une initiative parlementaire demandant l’instauration d’un mariage pour tous.
Gaetan Bally/Keystone

C’était le 4 décembre 2013. Didier Burkhalter venait d’être élu président de la Confédération. Les couloirs du Palais fédéral fleuraient encore bon l’apéro neuchâtelois. Au troisième étage du bâtiment, devant une maigre poignée de journalistes, la conseillère nationale Kathrin Bertschy, 33 ans, flanquée des cadres du Parti vert’libéral, dévoilait un bouquet d’initiatives parlementaires dont une proposition-choc: le mariage pour tous!

Aujourd’hui, pour la Bernoise, ce qui se passe est donc «mega schön». Elle se réjouit de la décision historique prise par le Conseil des États mardi d’ouvrir le mariage civil aux homosexuels ainsi que la procréation médicalement assistée aux couples de lesbiennes. Mais elle dit aussi la rugosité du débat parlementaire: «C’était d’une lenteur folle au début. J’avais presque l’impression qu’on sabotait le processus démocratique!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.