Passer au contenu principal

ReportageLa tuilerie de Bardonnex livre son dernier combat

Licenciés pour la fin de l’année, les employés ont présenté samedi leur usine et leurs métiers. Ils espèrent un soutien politique pour sauver un savoir-faire et des produits uniques.

Manifestation des ouvriers et syndicats devant la tuilerie et briqueterie de Bardonnex, qui va fermer ses portes.
Manifestation des ouvriers et syndicats devant la tuilerie et briqueterie de Bardonnex, qui va fermer ses portes.
Pierre Albouy

Circuit court, savoir-faire local? Et si on passait aux exercices concrets? Les donnés sont les suivantes: soit, comme disent les professeurs de mathématiques, cette tuilerie de Bardonnex… Premier point, construite en 1946, à côté d’un gisement d’argile découvert au début du siècle, elle produisait des briques, puis des tuiles depuis 1984. Deuxième donnée: leur couleur changeante, fauve ou orangée, caractérise les toits de la région depuis des siècles. On les voit aujourd’hui encore sur de nombreux bâtiments historiques. Troisième point: il se trouve que la tuilerie est la dernière du pays à les produire et qu’elle ne les produira plus longtemps, d’ailleurs, puisque la fermeture du site est prévue pour fin décembre. À moins que la réponse à l’équation ne soit trouvée… Savoir-faire local et circuit court, vous vous souvenez?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.