Passer au contenu principal

Espèces en danger 6/6La tortue cistude, chronique d’un retour en bonne voie

C’est un exemple d’une réintroduction qui fonctionne. Après avoir disparu, la cistude indigène se reproduit à nouveau à Genève. Mais elle reste en sursis.

La tortue cistude, qui peut vivre plus de 50 à 60 ans, est considérée comme la seule tortue indigène de Suisse. À l’instar de beaucoup d’autres animaux, elle a souffert de la disparition et de la pollution de son habitat, les eaux calmes des étangs ou des rives lacustres riches en plantes aquatiques.
La tortue cistude, qui peut vivre plus de 50 à 60 ans, est considérée comme la seule tortue indigène de Suisse. À l’instar de beaucoup d’autres animaux, elle a souffert de la disparition et de la pollution de son habitat, les eaux calmes des étangs ou des rives lacustres riches en plantes aquatiques.
DR

Une petite note d’espoir pour clore cette série sur les espèces animales disparues ou en danger. C’est l’histoire d’une réintroduction qui semble porter ses fruits, celle de la tortue cistude. Reconnaissable à sa peau tachetée de points jaunes, elle se plaît à Genève, où se trouve la plus importante population du pays. Elle figure néanmoins sur la liste rouge des espèces menacées, avec le statut «au bord de l’extinction».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.