Passer au contenu principal

Média numériqueLa Torche veut ranimer le feu de l’humour local

Après quelques erreurs de jeunesse et une audience genevoise décevante, l’application satirique de proximité lance une version 2.0. Et entend conquérir la France prochainement.

Un dessin de Jehan pour La Torche genevoise. Au bout du lac, un noyau dur de trois auteurs alimente régulièrement l’application.
Un dessin de Jehan pour La Torche genevoise. Au bout du lac, un noyau dur de trois auteurs alimente régulièrement l’application.
DR

Inédit, le projet était parti sur les chapeaux de roues. Lancée avec succès à l’été 2017 dans le canton du Jura, lapplication mobile La Torche entendait essaimer dans les autres régions romandes. Son objectif? Séduire les amateurs d’humour incisif en brocardant lactualité locale à raison de trois dessins hebdomadaires et de textes irrévérencieux livrés sur nos smartphones par des cartoonistes et des journalistes du cru. Las… À lexception du Jura et malgré un engouement notable en 2018, l’enthousiasme est vite retombé. Tout autant que la courbe des abonnements de ce nouveau média numérique de proximité. À Genève notamment, la mayonnaise a eu de la peine à prendre. Avec une audience oscillant entre 200 et 250 abonnés - dix fois moins qu’attendu -, impossible au bout du lac de rémunérer correctement la petite équipe chargée dentretenir la flamme de la satire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.