Passer au contenu principal

Réchauffement climatiqueLa taxe sur les billets d’avion est-elle encore nécessaire?

Cette mesure phare de la loi sur le CO₂ devait réduire le nombre de vols. Le coronavirus a fait mieux en clouant au sol des compagnies entières.

Fin mars à Dübendorf, dans la banlieue zurichoise, des dizaines d’avions de la compagnie Swiss sont cloués au sol en raison du coronavirus.
Fin mars à Dübendorf, dans la banlieue zurichoise, des dizaines d’avions de la compagnie Swiss sont cloués au sol en raison du coronavirus.
Keystone

La révision de la loi sur le CO₂ sera un des dossiers majeurs de la session de juin. Le débat promet d’être chaud, notamment sur la question de la taxe sur les billets d’avion. La commission du National a suivi le Conseil des États et propose d’introduire un surplus de 30 à 120 francs. Or certains membres de cette commission ne sont plus aussi sûrs de leur choix, même s’ils préfèrent le dire anonymement. «L’objectif de cette taxe était de limiter les vols. Or le coronavirus a déjà fait le travail. Les billets pourraient être majorés de 50%, et il sera plus compliqué de voler.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.