Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Votations fédéralesRevivez le direct sur les votations fédérales du 7 mars

Fin du direct sur les votations fédérales du 7 mars
Fin de la Conférence de presse du Conseil fédéral sur les votations de ce jour
La Confédération tiendra compte des règles de durabilité dans l'accord avec l'Indonésie
Le président de la Confédération s'exprime sur l'accord avec l'Indonésie
Une journaliste demande si le rejet de l'e-ID est lié à la pandémie
La solution de l'e-ID n'a pas emporté l'adhésion populaire
La conseillère fédérale Karin-Keller Sutter prend la parole
Le Conseil fédéral s'exprime sur les votations à 18h30
Oui à 51% au partenariat économique avec l’Indonésie
Le projet d’identité électronique ne convainc pas le peuple
L’initiative anti-burqa est acceptée par 51,2% des Suisses
Le Conseil fédéral s'exprime sur les votations à 18h30
Rejet de l'e-ID: partisans et opposants veulent une nouvelle solution rapide
Amnesty dénonce une nouvelle discrimination des musulmans
En Europe, les interdictions du voile intégral divergent selon les pays
Le oui à l’initiative «anti-burqa» est un signal clair contre l’islam radical
Le tourisme regrette la perte des hôtes aisées venant des pays du Golfe
Oui à l’initiative «anti-burqa»: «Pour le vivre-ensemble, ce n’est pas un excellent signal»
Fanny Noghero
Initiative «anti-burqa»: un oui «de bon sens» en faveur des femmes
«Si nécessaire, nous irons jusqu’à la Cour européenne des droits de l’homme»
Ferah Ulucay, secrétaire générale du Conseil central islamique suisse
43 commentaires
Trier:
    Gaetan

    La conseillère nationale Marianne Maret (Centre/VS) est ridicule. Il n'y a des dizaines de femmes voilées rien qu'à Lausanne et à proximité, Il faut arrêter cette crédulité avec des personnes qui n'attendaient que le oui au port du voile intégrale pour le porter ou le faire porter à la gente féminine proche. Si ces personnes ne veulent pas s'intégrer, elles n'ont rien à faire dans un autre pays que celui dont elles viennent. Sans compter le mal que se donnent les femmes pour obtenir de pouvoir ne pas en porter dans les pays o?u c'est obligatoire. Ne pas tenir compte des cris d'alarmes des femmes maltraitées, c'est inadmissible. Les gens ont tendance à croire que ce qui est vrai dans leur pays est vrai dans les autres. Avant de voter à l'encontre de la liberté des femmes, ceux qui ont voté non à l'interdiction du voile intégral devrait voyager et aller voir ce qui se passe dans ces pays radicaux de plus en plus nombreux.