Passer au contenu principal

Ouverture des stations de skiLa Suisse peut compter sur l’Autriche pour résister

Les deux pays alpins n’ont pas l’intention de céder à la pression européenne. Le coronavirus n’aura pas raison du tourisme hivernal.

Comme en Suisse, le coronavirus n’a pas empêché les stations autrichiennes d’ouvrir leurs pistes, comme ici fin octobre sur le glacier du Pitztal. Mais depuis lors, les domaines skiables ont dû fermer en raison du confinement imposé par le gouvernement.
Comme en Suisse, le coronavirus n’a pas empêché les stations autrichiennes d’ouvrir leurs pistes, comme ici fin octobre sur le glacier du Pitztal. Mais depuis lors, les domaines skiables ont dû fermer en raison du confinement imposé par le gouvernement.
AFP

Dans le bas de fer qui se joue entre la Suisse et ses voisins autour de l’ouverture des stations, Berne vient de recevoir l’appui d’une alliée de poids: l’Autriche. Pas question, pour sa ministre du tourisme, de céder aux injonctions de l’Allemagne qui veut une fermeture coordonnée durant les fêtes de fin d’année pour faire barrage au coronavirus. «Je ne vois aucune base juridique au niveau européen pour nous imposer cela», affirme Elisabeth Köstinger dans «Blick».

«Je ne vois aucune base juridique au niveau européen pour nous imposer une fermeture des stations»

Elisabeth Köstinger, ministre autrichienne du Tourisme

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.