Passer au contenu principal

Industrie photovoltaïqueLa Suisse en pointe pour les nouvelles cellules solaires

La pérovskite, matériau en passe de compléter, voire supplanter le silicium, permettra à terme de casser le monopole chinois.

Image d’illustration
Image d’illustration
KEYSTONE

Les panneaux solaires, produisant de l’électricité, pourraient connaître une vraie révolution, grâce à l’entrée en scène de la pérovskite. Ce minéral, soufflé à la manière d’un jet d’encre, entrera bientôt dans la composition des cellules photovoltaïques, seul ou en complément du silicium actuellement utilisé.

Tissu économique favorable

La Suisse, grâce à la richesse de ses centres de R & D et à son grand potentiel d’industrialisation, est dans le peloton de tête sur cette nouvelle technologie, qui aiguise les appétits de l’Europe aux États-Unis, en passant par la Chine. Celle-ci a mis la main il y a une vingtaine d’années sur la production de panneaux solaires, et ce monopole pourrait être cassé à terme, espère Toby Meyer, CEO de Solaronix, à Aubonne (VD): «Contrairement à l’Europe, la Chine a investi les milliards nécessaires à l’exploitation de grands centres de fabrication de silicium, ce qui explique notre retard commercial.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.