Passer au contenu principal

Mesures de lutte contre le CovidLa situation épidémiologique se dégrade à Genève

Désormais, ce sont 76 personnes qui sont hospitalisées aux Hôpitaux universitaires de Genève, dont 12 d’entre elles aux soins intensifs ou intermédiaires.

Aglaé Tardin, la nouvelle médecin cantonale genevoise est inquiète. (KEYSTONE/Martial Trezzini)
Aglaé Tardin, la nouvelle médecin cantonale genevoise est inquiète. (KEYSTONE/Martial Trezzini)
keystone-sda.ch

La nouvelle médecin cantonale genevoise affichait des traits tendus, ce mercredi lors de la conférence de presse du Conseil d’État. Et pour cause, le nombre de nouvelles contaminations ne cesse de grimper. Dans le courant de la dernière semaine, près d'un millier de personnes ont été testées positives dans le canton de Genève et quatre personnes sont décédées. Désormais, ce sont 76 personnes qui sont hospitalisées aux Hôpitaux universitaires de Genève, dont 12 d’entre elles aux soins intensifs ou intermédiaires (chiffres du mercredi 14 octobre, 13h00).

Plus de tests donc plus de cas?

«Si l’on dépiste plus, les cas augmentent mécaniquement?», questionne un journaliste lors de la conférence de presse. Aux yeux du magistrat chargé de la Santé Mauro Poggia, deux éléments demeurent inquiétants. D’abord, le taux de positivité qui est passé de 10% le 5 octobre à presque 20% aujourd’hui. Et puis la tranche d’âge concernée: à savoir les 50-70 ans considérés comme une population plus à risque. C'est ce qui semble inquiéter l’édile «d'autant plus que la grippe saisonnière» point le bout de son nez.

Le conseiller d’État Mauro Poggia face aux caméras ce mercredi 14 octobre. Photo: Laurent Guiraud
Le conseiller d’État Mauro Poggia face aux caméras ce mercredi 14 octobre. Photo: Laurent Guiraud
Tribune de Genève

Autre question adressée à la médecin cantonale: celle de l’efficacité du traçage. «Nous sommes au-delà du point de saturation», concède Aglaé Tardin. On peut encore tenir quelques jours ou semaines. Mais si la hausse du nombre de contaminations devait encore augmenter, nous aurons à renoncer à digue-là,» regrette-t-elle.

2 commentaires
    Pfister

    ... nous aurons à renoncer à digue-là? Il y a un correcteur à la TdG?