Passer au contenu principal

Gestion du stationnement«La réforme frappe surtout les habitants et les commerçants»

Président du TCS Genève, François Membrez justifie son rejet de la réforme de la gestion du stationnement, soumise au peuple le 27 septembre.

Genève, 26 août 2020. Interview de François Membrez, président du TCS Genève. PHOTO: LAURENT GUIRAUD/tamedia
Genève, 26 août 2020. Interview de François Membrez, président du TCS Genève. PHOTO: LAURENT GUIRAUD/tamedia
Laurent Guiraud/ Tamedia

Faut-il pouvoir supprimer plus facilement des places de parking dans les rues du centre-ville sans les remplacer? Notamment en recourant à des parkings souterrains sous-utilisés, pour créer des nouvelles voies de circulation ou des bandes cyclables? C’est, en résumé, la question à laquelle Genève doit répondre le 27 septembre dans les urnes. La réforme proposée par le conseiller d’État Serge Dal Busco (interviewé dans notre édition du 27 août) a fait l’objet d’un référendum mené notamment par le Touring Club Suisse (TCS). Président de sa section genevoise, François Membrez expose ses motivations.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.