Passer au contenu principal

SuisseLa pénurie de masques a dicté la communication des autorités

Au plus fort de la pandémie, le discours du Conseil fédéral sur les masques a varié en fonction du stock disponible dans le pays.

Le changement de stratégie intervient à la fin avril, lorsque 90 millions de masques commandés par la pharmacie de l'armée arrivent en Suisse.
Le changement de stratégie intervient à la fin avril, lorsque 90 millions de masques commandés par la pharmacie de l'armée arrivent en Suisse.
KEYSTONE

La pénurie de masques de protection a dicté la communication des autorités suisses, au moment où le nombre de cas de coronavirus explosait, affirment Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung, dans leur colonnes ce jour.

Les journaux se basent sur les procès-verbaux des organes de crise de l'administration fédérale qu’ils ont pu obtenir.

En mars, au plus fort de la pandémie, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) affirmait qu'ils étaient très peu efficaces. Le pays n'a alors que deux semaines et demie de stocks disponibles, selon un procès-verbal cité par le journal. Un appel de l'OFSP à l'administration permet de retrouver un million de masques, qui sont aussitôt distribués aux cantons. Mais c'est trop peu, car le besoin en masques pour l'ensemble du pays est estimé à deux millions d'unités par jour au maximum.

Le changement de stratégie intervient à la fin avril, lorsque 90 millions de masques commandés par la pharmacie de l'armée arrivent en Suisse. Une semaine plus tard, l'OFSP conseille à la population de porter un masque dès que la distance physique de 1,5 mètre ne peut pas être respectée.

ATS/NXP