Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Procès des attentats de ParisLa parole est désormais aux victimes, pour cinq semaines

Bilal Mokono avait reçu des billets pour le match au Stade de France, le 13 novembre 2015. Blessé dans l’attentat, il est resté handicapé.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter
Articles en relation