Passer au contenu principal

Lutte contre le gelLa nuit de tous les dangers pour les agriculteurs genevois

La température a chuté à -4 degrés jeudi, au petit matin. Reportage nocturne aux côtés de l’arboriculteur Claude Ménétrey à Meinier, au cours de ces heures décisives pour la récolte.

L’arboriculteur Claude Ménétrey allume les bougies disposées entre les poiriers.
L’arboriculteur Claude Ménétrey allume les bougies disposées entre les poiriers.
©Steeve Iuncker Gomez

Pas un nuage, pas un souffle de vent. Et cette température qui chute, heure après heure. Claude Ménétrey nous a donné rendez-vous à 1 h du matin dans son domaine de Meinier. Un employé est là pour allumer les centaines de chandelles disposées entre les jeunes poiriers et les cerisiers, déjà bien fleuris.

Comme il fallait des bras, le mécanicien moto d’à côté est venu rendre service. Un ancien apprenti, aujourd’hui producteur dans la région, s’est également mis à disposition.

Claude Ménétrey a les yeux rivés sur l’application qui lui transmet les informations de sa station météo. Placée sur la parcelle la plus exposée au froid, elle valide les prévisions: cette nuit de mercredi à jeudi est glaciale. Une soirée à haut risque pour les agriculteurs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.