Passer au contenu principal

Start-up et PMELa nouvelle économie vient au secours de l’ancienne

Smeetz, SumUp ou encore QoQa et Gowago… de nombreuses sociétés, le plus souvent jeunes et numériques, se transforment en bouée de sauvetage pour les sociétés plus traditionnelles.

Après être venue en aide au monde de la nuit en début d’année avec le site «save-the-night.ch», la start-up Smeetz apporte cette fois son expertise aux vignobles du canton de Vaud avec cette plateforme baptisée «Caves ouvertes à la carte».
Après être venue en aide au monde de la nuit en début d’année avec le site «save-the-night.ch», la start-up Smeetz apporte cette fois son expertise aux vignobles du canton de Vaud avec cette plateforme baptisée «Caves ouvertes à la carte».
DR

Des bons de 100 francs proposés au prix de 80 francs, l’opération lancée ces jours par les vignerons vaudois à l’occasion des «Caves ouvertes à la carte» ne pourrait fonctionner sans la plateforme digitale développée par la jeune pousse Smeetz avec l’aide de l’agence de communication Trivial Mass. Après être venue en aide au monde de la nuit en début d’année avec le site «save-the-night.ch», la start-up lausannoise apporte cette fois son expertise aux vignobles du canton.

«Notre CEO, Alexandre Martin, étant lui-même fils de vigneron, nous sommes fiers de pouvoir apporter notre soutien aux artisans locaux et convaincus que de telles actions contribueront à une digitalisation durable et bénéfique des secteurs touristiques et culturels», explique Loris Savary. Responsable de la communication, ce dernier signale déjà que Smeetz travaille sur des projets similaires dans d’autres régions du pays ainsi que, sur Vaud, dans d’autres domaines d’activité.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.