Passer au contenu principal

PortraitMarie-Christine Cabussat, la «nounou» du Conseil municipal

La cheffe du Service du Conseil municipal prend sa retraite. Ses compétences largement reconnues, tout comme son caractère bien trempé, ne s’oublieront pas de sitôt en Ville de Genève.

Marie-Christine Cabussat, l’ancienne cheffe du Service du Conseil municipal de la ville de Genève, dans son appartement à Thônex.
Marie-Christine Cabussat, l’ancienne cheffe du Service du Conseil municipal de la ville de Genève, dans son appartement à Thônex.
Laurent Guiraud

Quand Marie-Christine Cabussat a pris la tête du Service du Conseil municipal, son actuelle présidente, la socialiste Albane Schlechten, passait sa Maturité et le maire de Genève s’appelait André Hediger. Dix-huit ans plus tard, l’heure de la retraite a sonné pour celle qui, en trois décennies dans l’administration de la Ville de Genève – «vingt-sept ans», corrige-t-elle – en connaît désormais tous les rouages, jusqu’aux petites manies des élus qu’elle aura vu défiler. Au point de devenir, au fil des ans, une observatrice privilégiée – et un personnage apprécié – de la vie politique genevoise.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.