La Messagère des temps modernes est arrivée

Fête des VigneronsLa célébration se veut inclusive. Sofia Gonzalez, athlète handisport, incarne ce renouveau dans le spectacle, qui a été ouvert à tous.

Sofia Gonzalez, la nouvelle Messagère de la Fête des Vignerons, entourée par le metteur en scène Daniele Finzi Pasca et Melissa Vettore, son assistante et directrice des jeux d’acteurs.

Sofia Gonzalez, la nouvelle Messagère de la Fête des Vignerons, entourée par le metteur en scène Daniele Finzi Pasca et Melissa Vettore, son assistante et directrice des jeux d’acteurs. Image: Marius Affolter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Parfois, il faut changer les pratiques. Et l’art peut y contribuer», explique Daniele Finzi Pasca, metteur en scène. La Fête des Vignerons s’est attelée à être la plus inclusive possible dans les gradins (lire encadré), mais aussi sur scène.

Le projet «Être figurant comme tous», porté par l’association Sport-Up – notamment son président, Cédric Blanc, et Karen Rochat, infirmière aux soins intensifs au CHUV –, permet à trente jeunes sportifs avec et sans handicap de participer activement à la Fête. Un groupe mixte intégrant personnes valides et en situation de handicap se produira dans le même tableau que celui des gymnastes. «Nous avons tenté de satisfaire, dans la mesure du possible, toutes les vocations», ajoute François Margot, abbé-président.

Une militante

Et c’est une Messagère, Sofia Gonzalez de Jongny, 18 ans, étudiante, championne de parathlétisme et candidate aux Jeux paralympiques de Tokyo en 2020, qui succède à l’historique Messager boiteux. Elle apparaît dans le tableau de la Saint-Martin et s’élance de son char pour trois tours de piste. «J’ai été séduite par le rôle, mais j’ai juste demandé de ne garder que la dénomination de «Messagère», sans le qualificatif de boiteuse, explique Sofia Gonzalez. J’incarne la modernité, l’importance des femmes et la place du handisport dans la société, que je souhaite plus importante encore. Je ne remplace pas le Messager boiteux: je lui rends hommage en le faisant évoluer.»

La jeune femme a perdu sa jambe à l’âge de 3 ans. Elle a toujours été comme ça, dit-elle. Ce qui ne l’a pas empêchée de participer aux Jeux paralympiques de Londres, en 2012, soutenue par ses parents. «Avec cette nouvelle Messagère, nous voulons raconter autre chose. Que la société change, par exemple. En désignant une femme, il s’agissait aussi de choquer. Il le faut, parfois, pour ouvrir des portes.»

«L’inclusion doit se vivre»

Les spectateurs verront en outre des acteurs-figurants exécuter des performances impressionnantes. L’un d’eux roulera à vive allure sur une chaise roulante. Un autre y grimpera pour esquisser une pyramide. «L’inclusion ne se décrète pas, elle doit se vivre, poursuit Cédric Blanc. Les moins valides ont aussi besoin d’avoir un peu de lumière sur eux. En réalisant des prouesses techniques, ils prennent confiance en eux.» Au fil des répétitions, certains ont même jeté leur déambulateur aux orties. Pour sa part, Karen Rochat a recruté et fidélisé une équipe d’une vingtaine de jeunes bénévoles qui donnent de leur temps depuis un an et demi pour encadrer la petite vingtaine de figurants en situation de handicap.

Créé: 11.07.2019, 21h09

Une célébration ouverte à tous


«La Fête des Vignerons est inscrite au patrimoine de l’Unesco en tant que tradition vivante, mais aussi pour la vague populaire qu’elle engendre. Il s’agit donc d’accueillir tout le monde», explique François Margot, abbé-président.

Les organisateurs ont œuvré avec la Haute École de santé vaudoise (HESAV), la Fédération suisse des sourds (FSS) et le Centre pédagogique pour élèves handicapés de la vue pour proposer aux spectateurs en situations de handicap des mesures d’accueil. Ainsi, 90 places par spectacle sont prévues pour des personnes à mobilité réduite en fauteuil roulant.

Une trentaine d’autres sont à disposition, sur le quai Perdonnet, pour assister au passage des trois cortèges de la Confrérie. Des zones de dépose ont été établies pour les véhicules de Transport Handicap, avec un système de navettes adaptées. De l’aide est encore proposée par des placeurs, soutenus par des étudiants HESAV.

Pour les personnes malentendantes, «Les Poèmes de la Fête», soit le livret du spectacle, est disponible à la bibliothèque de la FSS, à Lausanne. Il sera en vente en librairies et dans les boutiques de la Fête. L’ouvrage et le «Livre du spectacle», sont proposés aux personnes malvoyantes et aveugles en version audio à la Bibliothèque sonore romande, à Lausanne. Et les malentendants peuvent obtenir un son amplifié du spectacle via une application.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.