Passer au contenu principal

Hockey sur glaceLa Ligue demande «des décisions équitables»

La National League a demandé au Conseil fédéral à pouvoir accueillir plus de 1000 spectateurs, lors de la reprise du championnat toujours prévue le 18 septembre.

Un Hallenstadion vide.
Un Hallenstadion vide.
KEYSTONE

Après la Swiss Football League mercredi, c'est au tour de la National League de hockey de plaider sa cause. Réunis durant deux jours, les patrons de douze clubs de l'élite suisse, ainsi que le président du conseil d’administration Matthias Berner et le directeur Denis Vaucher, ont évoqué le sujet brûlant de l'été: les évolutions politiques liées à la crise du Covid-19 et leurs liens avec l’avenir du jeu de rondelle.

Dans un communiqué de presse signé Denis Vaucher, la NL pose qu’«afin de garantir la survie des douze organisations en présence, il est absolument nécessaire de pouvoir établir une stratégie acceptable d'accueil des spectateurs dans les infrastructures sportives à compter du début de saison prévu le 18 septembre 2020.» Il a aussi été rappelé que «près de 4000 places de travail sont en danger».

«Les représentants des clubs et de la ligue en appellent ainsi au Conseil fédéral à prendre des décisions équitables en date du 12 août prochain (réd: quand les sept sages reprendront la main), est-il également stipulé. En effet, la mise en œuvre de concepts de protection dans les stades devrait pouvoir permettre d’accueillir clairement plus de mille spectateurs en toute sécurité.»

La SFL avait demandé, quelques jours plus tôt, à pouvoir remplir les stades de football à 50% de ses capacités à la reprise, le 11 septembre. Les hockeyeurs, eux, n'ont pas précisé de «jauge» souhaitée. La dernière saison de National League avait été purement et simplement arrêtée au terme de l'exercice régulier et aucun champion n'avait été désigné.