Passer au contenu principal

Bons d’achat solidairesLa justice donne raison à la Fnac contre la Ville de Genève

Évincée de la deuxième opération, la Fnac avait déposé une plainte pour distorsion de concurrence. Les juges ont tranché en sa faveur.

Fnac Suisse a réintégré ce mardi 23 février l’opération «bons solidaires» en vente sur la plateforme Genève Avenue.
Fnac Suisse a réintégré ce mardi 23 février l’opération «bons solidaires» en vente sur la plateforme Genève Avenue.
LUCIEN FORTUNATI

Le bras de fer entre la Ville de Genève et Fnac Suisse est terminé. À la suite d’une plainte pour distorsion de concurrence déposée par le géant du livre et de l’audiovisuel le 10 février, la Chambre administrative de la Cour de justice vient de donner tort à la Municipalité et l’a sommée de réintégrer Fnac Suisse dans son opération «Bons d’achat solidaires». Dès ce mardi 23 février, l’enseigne figure donc à nouveau sur la plateforme de vente en ligne Genève Avenue.

«Même si l’opération se termine dans quatre jours, nous sommes très satisfaits de cette décision, commente Cédric Stassi, directeur général de Fnac Suisse. Mais nous avons raté les quatre dernières semaines. Elles ont été très compliquées pour nous, car nos enseignes étant fermées, nous n’avons pu compter que sur les ventes par «click & collect». Nous nous réjouissons donc aussi de pouvoir rouvrir nos portes et accueillir à nouveau nos clients dès le 1er mars.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.