Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

La grogne des intermittents

Fabienne Abramovich, présidente d’Action Intermittence
1 commentaire
Trier:
    CHARLES PITTET

    J'ai beaucoup d'idée, je me demande si après l'assurance chômage aurait du travail pour ces collaborateurs. Vous ne savez pas car vous êtes confus (es) par cet engrenage tassé d'un réseau, d'une mentalité. L'assurance chômage est bien présente, le sera toujours, sur une autre forme différente, direct. Evidemment, des obligations, car tous les cantons, les citoyens cherchent du travail, près au changement. Donc, plus besoin de chercher à l'extérieur. Beaucoup de compétences détruitent, à cause de l'état des mentalités genevoises. A quoi bon des universités dans notre pays. A quoi bon des bras fort pour des ouvriers ou autres. Vous avez créé des invalidités pour vous détruire mutuellement. Voilà pourquoi vous êtes aussi bête. Bientõt plus le droit d'avoir des enfants, nous partirons tous etnias comme au temps des guerres allemandes. Les miens sont morts là-bas, en Allemagne. L nom des miens sont inscrit.