Passer au contenu principal

C’est votre histoire«La grève des femmes a bouleversé ma vie»

Active dans le mouvement initié en 1991, Marie a ensuite brisé les ponts et quitté la Suisse. Photographe pour l’AFP, elle couvrira certains des événements les plus dramatiques d’Amérique du Sud.

«Aujourd’hui, je participe encore à des rassemblements, j’étais d’ailleurs présente lors de la grève des femmes, l’an dernier, à Genève, mais du côté des manifestants2 – Marie
«Aujourd’hui, je participe encore à des rassemblements, j’étais d’ailleurs présente lors de la grève des femmes, l’an dernier, à Genève, mais du côté des manifestants2 – Marie
Corinne Sporrer

Ce jour-là, au lendemain de la grève des femmes du 14 juin 1991, j’ai connu un de ces basculements qui déterminent une vie. Depuis des semaines, j’avais rejoint le collectif qui préparait la manifestation de La Chaux-de-Fonds. Nous avions investi un espace du centre-ville et l’entier de nos existences dans ce projet, organisant manifestations, interventions artistiques et coups de main avec la fougue de nos 20 ans. Dans le bouillonnement général, j’avais même accroché une fresque féministe dans le bureau des expéditions de l’entreprise horlogère pour laquelle je travaillais alors. Inutile de dire que le jour de la manifestation, on ne voyait que nous.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.