Passer au contenu principal

Covid et Europe du Nord La fin d’un monde sans frontières dans les pays nordiques

Avec la pandémie, la Suède et ses voisins se barricadent. Un choc pour les habitants de cette région, habitués à vivre dans un espace sans frontières depuis 1952.

Le pont de l’Oresund, qui relie la Suède au Danemark, le 10 février 2021. Les passages d’un pays à l’autre sont désormais soumis à des restrictions.
Le pont de l’Oresund, qui relie la Suède au Danemark, le 10 février 2021. Les passages d’un pays à l’autre sont désormais soumis à des restrictions.
KEYSTONE

En quelques jours, fin janvier, la vie bien réglée de Mattias Bornstedt s’est transformée en un univers kafkaïen. Âgé de 39 ans, ce père de famille vit avec sa femme et leurs trois enfants à Arvika, une commune de 26’000 habitants, à l’ouest de la Suède. Il travaille comme opérateur dans une entreprise industrielle, à Kongsvinger, côté norvégien. Or, depuis le 29 janvier, il n’a plus le droit de passer la frontière. Pour tenter de limiter la propagation des variants de SARS-CoV-2, Oslo a décidé d’interdire l’accès de son territoire aux Suédois.

Seule exception: les salariés embauchés à des postes critiques. Mattias n’en fait pas partie, contrairement à sa femme Fredrica. Enseignante, elle travaille aussi à Kongsvinger. Après avoir été priée de rester chez elle, l’école l’a rappelée: «Nous sommes tellement d’enseignants à vivre en Suède qu’il n’en restait plus assez pour assurer les cours.» Elle a pu reprendre son travail.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.