Passer au contenu principal

CultureLa fiction aime se mettre à table

Gastronomique, bourgeoise, mijotée, rapide, d’ici ou d’ailleurs, la cuisine inspire les auteurs de romans, de films et de séries TV. Pourquoi et comment s’en servent-ils? Décryptage.

La série «Santa Clarita Diet», avec Drew Barrymore, est diffusée sur Netflix
La série «Santa Clarita Diet», avec Drew Barrymore, est diffusée sur Netflix
Netflix

La cuisine? Auteurs, scénaristes et réalisateurs en font tout un plat et pimentent volontiers leurs histoires de scènes gastronomiques - quand ils n’en font pas le sujet principal de leurs récits. Des exemples? La liste est éclectique et aussi longue qu’un jour sans pain puisqu’on y trouve, en vrac et dans le désordre, des œuvres de Balzac, Colette, Proust, Zola, Andréa Camilleri, Manuel Vâzquez Montalbán, Georges Simenon, Roald Dahl, Agnès Desarthe, Anna Gavalda oui K. Rowling, mais aussi des films d’Alfred Hitchcock, Claude Chabrol, Quentin Tarantino, James Cameron, Blake Edwards, Georges Lautner, sans oublier l’incontournable Marco Ferreri. Côté séries? Le menu est bien riche avec, entre autres, «Desperate Housewives», «You», «Downton Abbey», «Game of Thrones», «Vikings» ou encore, pour la bonne bouche, «Hannibal» et «Santa Clarita Diet».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.