Passer au contenu principal

Élection au Conseil d’ÉtatYves Nidegger: «La crise offre un électrochoc et une chance de changement»

Le conseiller national UDC Yves Nidegger se présente comme le vrai candidat de la rupture du second tour de l’élection complémentaire du Conseil d’État.

Pour vous, quel est l’enjeu principal de cette élection?

«Genève la même chose» ou «Genève autrement»? Mes trois adversaires sont en campagne pour le statu quo. Renforcer le PDC, c’est vouloir encore des bouchons, renforcer les Verts, encore du bétonnage, réintégrer le boss de la tour Baudet, c’est vouloir que rien ne bouge. Or, il y a un consensus de colère, les gens veulent autre chose et la crise offre un électrochoc et une chance de changement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.