Passer au contenu principal

L’interview culturelle genevoise«La crise a prouvé la vulnérabilité des artistes»

Reparti pour cinq ans à la tête de la Culture, Sami Kanaan dévoile ses priorités pour un domaine durement touché par les effets du coronavirus.

Sami Kanaan, maire de Genève.
Sami Kanaan, maire de Genève.
Lucien Fortunati

Alors qu’il entame son troisième mandat au Conseil administratif de la Ville de Genève, Sami Kanaan fait figure de vieux briscard, seul réélu au sein d’un Exécutif sinon entièrement renouvelé. Mardi 2 juin, le magistrat entamait officiellement la législature, aux côtés de ses collègues Marie Barbey-Chappuis (PDC), Alfonso Gomez (Verts), Frédérique Perler (Verts) et Christina Kitsos (PS). Celui qui endosse aussi le costume – sans cravate – de maire pour la troisième fois conserve le Département de la culture, amputé des sports mais complété par la transition numérique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.