Passer au contenu principal

SuisseLa crise a eu un impact inégal sur les hommes et les femmes

Le National tiendra jeudi un débat d’actualité sur l’égalité des sexes et la conciliation entre vie professionnelle et familiale à la lumière de la crise.

La mise en œuvre de l’égalité salariale reste une priorité et la révision de la loi sur l’égalité entrera en vigueur le 1er juillet.
La mise en œuvre de l’égalité salariale reste une priorité et la révision de la loi sur l’égalité entrera en vigueur le 1er juillet.
KEYSTONE

La pandémie de coronavirus pose des défis en matière d’égalité et peut avoir un impact inégal sur les hommes et les femmes, a souligné le Conseil fédéral dans sa réponse à des interpellations parlementaires. Le National tiendra jeudi un débat d’actualité sur l’égalité des sexes et la conciliation entre vie professionnelle et familiale à la lumière de la crise.

A court terme, la crise du coronavirus ne devrait pourtant pas déboucher sur une révolution sur ces questions. Le Conseil fédéral entend poursuivre les mesures de promotion de l’égalité, de prévention de la violence et de conciliation entre vie familiale et vie professionnelle déjà en place pendant et après la crise actuelle. Il pourrait les adapter si nécessaire.

Il rappelle dans ses réponses à des interpellations émanant des Verts et des Vert’libéraux, que l’accueil extra-familial des enfants tout comme l’aide et les soins aux personnes âgées et handicapées relèvent en premier lieu de la compétence des cantons. La Confédération a toutefois pris des mesures, elle encourage notamment la création de places d’accueil et a mis en place un plan d’action pour les proches aidants.

Précarité des employés de maison

Le PS posait lui la question de la précarité des employés de maison, brutalement touchés par la crise du coronavirus. Environ 61’000 personnes travaillent dans ce domaine, mais il n’y a pour l’instant pas de chiffres sur le nombre de licenciement ces derniers mois, notamment ceux ne respectant pas le délai de congé, a précisé le Conseil fédéral.

Il rappelle que le non-respect des délais de congé est illégal et ne voit pas de possibilité d’action dans le domaine. Plusieurs mesures sont déjà en place pour protéger les employés de maison, dont notamment un contrat-type de travail national édicté en 2010 et adapté à plusieurs reprises depuis.

Sur la question de l’égalité, le Conseil fédéral entend également continuer à suivre la voie mise en place avant la crise. La mise en œuvre de l’égalité salariale reste une priorité et la révision de la loi sur l’égalité entrera en vigueur le 1er juillet. Les employeurs occupant au moins 100 personnes devront dès lors effectuer une analyse de l’égalité salariale.

Seulement deux femmes

Le gouvernement va également travailler à une meilleure représentation féminine dans sa task force. L'Etat-major du Conseil fédéral chargé de gérer la crise du coronavirus est effectivement composé essentiellement d’hommes, a reconnu le gouvernement.

Seulement deux femmes en font partie. Cet Etat-major devrait être dissous fin juin. Dans le cadre de la définition de la nouvelle organisation dédiée à la lutte contre le coronavirus, le Conseil fédéral veillera à associer davantage de femmes à la prise de décisions.

Le débat urgent du National portera également sur un postulat de sa présidente Isabelle Moret (PLR/VD) concernant les services de consultation facilitant la réinsertion professionnelle aux femmes ayant fait une pause bébé. Si le National l’accepte, le Conseil fédéral devra faire un rapport qui illustrera notamment ce que les cantons ont entrepris pour combler la fin du soutien fédéral aux onze services de consultation intervenue fin 2018

ATS/NXP