Passer au contenu principal

AménagementLa Cour des comptes vante la défense du patrimoine à Genève

L’organe de contrôle recommande toutefois d’intégrer ce sujet conflictuel plus en amont des projets de construction.

Les dossiers «chauds» se sont déclinés en autant de combats menés notamment par l’association SOS patrimoine – Contre l’enlaidissement de Genève. De la maison Les Feuillantines, près de la place des Nations, à celle de Laure Broillet, à Onex, en passant par le Jeu de l’Arc, à la route de Chêne (ci-dessus), et la chapelle du Centenaire, à Carouge.© Georges Cabrera
Les dossiers «chauds» se sont déclinés en autant de combats menés notamment par l’association SOS patrimoine – Contre l’enlaidissement de Genève. De la maison Les Feuillantines, près de la place des Nations, à celle de Laure Broillet, à Onex, en passant par le Jeu de l’Arc, à la route de Chêne (ci-dessus), et la chapelle du Centenaire, à Carouge.© Georges Cabrera
TDG


Mieux sensibiliser les acteurs de la construction, et notamment les propriétaires, au patrimoine, améliorer la prise en compte des sites et des paysages, et surtout intégrer ledit patrimoine plus en amont des projets: telles sont les recommandations essentielles émises par la Cour des comptes sur la politique de protection du patrimoine. Mais d’une manière générale, Genève est taxé de bon élève dans ce registre qui défraie pourtant souvent la chronique…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.