Passer au contenu principal

Énergie atomiqueLa centrale nucléaire du Bugey revient hanter Genève

Paris prolonge de dix ans la durée de vie du plus vieux réacteur français. La décision inquiète à Genève et sera portée devant le Conseil fédéral.

La centrale du Bugey est désormais le plus vieux réacteur encore en activité en France.
La centrale du Bugey est désormais le plus vieux réacteur encore en activité en France.
TDG

À Genève, personne ne l’avait vu venir. L’État français, par son Autorité de sûreté nucléaire (ASN), vient de prolonger de dix ans la durée de vie de ses réacteurs les plus anciens. Parmi les centrales concernées, figure celle du Bugey, dans l’Ain. Voilà qui ravive les tensions, alors que la Ville et le Canton de Genève dénoncent depuis des années des défaillances sécuritaires.

«Le Canton n’a pas du tout été mis au courant de cette décision, réagit Antonio Hodgers, conseiller d’État genevois à la tête du Département du territoire. Nous avons été ignorés par l’État français, alors que nous avons pourtant deux procédures judiciaires en cours en lien avec cette centrale.» Et le ministre chargé du dossier de reconnaître: «Oui, nous sommes inquiets. On prolonge la vie de vieilles centrales qui sont déjà rafistolées.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.