Passer au contenu principal

La faune souffre du climatLa canicule met en danger les jeunes martinets noirs

Lorsque leur nid douillet se transforme en fournaise, les oisillons n’hésitent pas à se jeter dans le vide, même s’ils ne savent pas suffisamment voler.

As de la voltige, le martinet noir peut faire des pointes à 200 km/h. Ce tout petit oiseau ne pèse pas plus de 50 grammes à l’âge adulte. Son envergure, elle, peut atteindre de 40 à 44 centimètres.
As de la voltige, le martinet noir peut faire des pointes à 200 km/h. Ce tout petit oiseau ne pèse pas plus de 50 grammes à l’âge adulte. Son envergure, elle, peut atteindre de 40 à 44 centimètres.
DANIEL BIANCHI

Espèce protégée, le martinet noir est un as de la voltige. D’ailleurs, il fait tout dans les airs, où il peut atteindre des pointes à 200 km/h et rejoindre parfois son nid à la vitesse folle de 70 km/h! En vol, l’Apus apus (son nom scientifique) se nourrit, s’accouple et peut même dormir, dit-on. On ne verra pratiquement jamais un adulte se poser à terre. Mais ses rejetons n’ont pas ces capacités-là. Dès lors, un danger mortel les guette, particulièrement en cas de fortes chaleurs, présentes ces jours alors que la période de nidification n’est pas encore arrivée à son terme.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.