Passer au contenu principal

ÉconomieLa BCGE souffre de la crise, mais augmente son bénéfice

En 2020, le bénéfice net de la banque a crû de 8,4%. C’est le meilleur résultat annoncé jusqu’ici par les banques cantonales romandes.

La banque a accordé près de 2000 crédits Covid durant la crise.
La banque a accordé près de 2000 crédits Covid durant la crise.
LAURENT GUIRAUD

Malgré la conjoncture délicate, la Banque cantonale genevoise clôt l’exercice 2020 sur un bénéfice net de 105 millions, en hausse de 8,4% par rapport à l’an passé. Ce résultat la place nettement au-dessus de celui de ses homologues romandes. Pour mémoire, la BCV affiche une perte de 9%, tandis que Fribourg, Neuchâtel ou Berne se contentent de performances positives variant entre 1,3 et 3,9%.

La BCGE se refuse néanmoins à tout triomphalisme. Et pour cause, une partie de ces bons résultats sont liés, indique Blaise Goetschin, président de la direction générale, à une dissolution de réserve à hauteur de 15 millions. Sans elle, le bénéfice net serait donc en dessous de celui de 2019. En outre, crise oblige, les produits d’exploitation diminuent à 367 millions (12,8%), tandis que les charges passent à 237 millions (0,8%). «Nous rencontrons de nombreux défis, résume le président, ceux liés à une crise économique majeure alimentée par les mesures de protection imposées pour lutter contre l’épidémie, la baisse du prix des matières premières et du dollar, mais aussi la persistance des taux d’intérêt négatifs, ainsi que des normes de plus en plus pointilleuses imposées à notre activité.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.