Passer au contenu principal

Covid-19La bataille de l’OMS à Genève se cristallise sur Taïwan

L’île rebelle a géré la pandémie avec brio. Washington veut qu’elle partage son expérience à l’Assemblée mondiale de la santé. Pékin montre les dents.

Sous la présidence de l’indépendantiste Tsai Ing-wen, l’île de Taïwan fait valoir ses succès impressionnants face à la pandémie pour réclamer un siège à l’OMS.
Sous la présidence de l’indépendantiste Tsai Ing-wen, l’île de Taïwan fait valoir ses succès impressionnants face à la pandémie pour réclamer un siège à l’OMS.
keystone-sda.ch

Mais quel est son secret? Depuis le début de la pandémie, l’île indépendantiste de Taïwan, pourtant si proche de la Chine continentale, n’a déploré que 440 cas confirmés et sept morts… sur une population de 24 millions de personnes! Du coup, des pays occidentaux réclament plus que jamais sa participation à l’Assemblée mondiale de la santé qui s’ouvre ce dimanche pour une semaine. Et cela en plein duel entre Washington et Pékin. Autant dire qu’au siège genevois de l’OMS se joue, ces jours-ci, une épreuve de force aux dimensions planétaires.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.