Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

La Comédie de GenèveAvec Koohestani, la poésie persane transite par l’aéroport

Amir Reza Koohestani, comme chez lui sur la terrasse de la cafétéria réservée aux artistes de la nouvelle Comédie.

«En farsi, il n’existe pas de masculin ou féminin. Aucun de nos envahisseurs n’a réussi à nous imposer le genre.»

Amir Reza Koohestani, auteur et metteur en scène
Amir Reza Koohestani, de profil cette fois, dans un même décor qui n’est pas sans rappeler celui de sa création «En Transit».

Excédent de bagages?

Alter ego d’Amir Reza Koohestani, l’Iranienne Mahin Sadri subit l’interrogatoire de la police aéroportuaire, sous les traits de Danae Dario.
À la fois en chair et en os et sur l’écran, Agathe Lecomte interprète une exilée dans la France occupée de 1940, tandis que Danae Dario et Khazar Masoumi transitent d’une temporalité à l’autre.