Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Johann Schneider-Ammann: «A long terme, c'est la mort de l'agriculture productrice»

Johann Schneider-Ammann: «Je pourrais même imaginer que l'on augmente encore la production de notre agriculture.»

Un pays qui se nourrit de produits locaux, de qualité, et qui font vivre la paysannerie, ça fait rêver non?

Mais 35'000 fermes ont disparu en 30 ans en Suisse. N'est-ce pas le dernier moment pour inverser le mouvement?

Vous condamnez les petits paysans à mourir…

L'initiative d'Uniterre se soucie aussi de la qualité de nos assiettes. C'est une lame de fond. Et vous, vous mangez quoi?

Mais vous achetez vos salades au marché? Vous mangez local?

C'est bien le vœu d'Uniterre: des produits durables vendus sans intermédiaire?

À long terme, cela pourrait entraîner la mort de notre agriculture productrice parce que cela aura des conséquences négatives sur l'ensemble de notre économie. Ça coûterait plus cher? Combien?

Cette initiative serait antisociale?

Des paysans disent que ce texte, c'est la seule manière de vous freiner, avec vos projets de libéralisation à tous crins.

Mais pour beaucoup, cette initiative prendra la forme d'un vote pour ou contre Johann Schneider-Ammann…

Très concrètement, si les Suisses disent oui à cette initiative, les négociations sur le Mercosur, par exemple, sont terminées?

Des patrons de l'agroalimentaire vous l'ont dit? Nestlé?