Passer au contenu principal

Commentaire«Jésus» Chris mérite une statue aux Vernets

Si l’Ontarien n’était plus trop heureux dans son costume de directeur sportif, il ne faudra jamais oublier tout ce qu’il a fait pour le GSHC.

Comme Arno Del Curto à Davos, Chris McSorley a longtemps fait la pluie et le beau temps dans le club de son cœur. Même s’il ne parle toujours pas parfaitement le français, dans la République et canton de Genève le Canadien est toujours adulé, surtout dans les gradins par un public très reconnaissant pour tout ce qu’il a fait pour le hockey dans la ville du Jet d’eau. Durant plus de quinze ans, le Messie a fait du palet des Vernets son royaume enchanté, qu’il a poli pour qu’il brille chaque soir de match dans cette lumière des projecteurs. Cela le rendait invulnérable.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.