Passer au contenu principal

Interview de Philipp Hildebrand«J’entends lutter contre les inégalités et le changement climatique»

Pour la première fois, Philipp Hildebrand, ex-chef de la Banque nationale suisse et top manager chez le géant de la finance Blackrock, s’exprime sur sa candidature comme patron de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Philipp Hildebrand veut que les milliards investis pour surmonter la crise soutiennent à la fois la croissance et la transition écologique.
Philipp Hildebrand veut que les milliards investis pour surmonter la crise soutiennent à la fois la croissance et la transition écologique.
René Ruis/Keystone

Monsieur Hildebrand, pourquoi briguez-vous cette place au sommet de l’OCDE? Une envie de retourner sur le devant de la scène internationale?

Non, la fonction est attrayante, car nous entrons dans une nouvelle ère. Ces treize dernières années, l’attention des États et des banques centrales a été accaparée par les conséquences de la crise financière. Dans la prochaine phase, l’énergie des États ira en priorité à tenter d’augmenter leur potentiel de croissance, à corriger la forte aggravation des inégalités économiques et sociales et à trouver une voie pour amener le niveau net des émissions à zéro.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.