Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

La rédactionJelena, précieuse infirmière dont la Suisse ne veut plus

«L’intérêt public visant à préserver le système de santé devrait raisonnablement primer celui de la Suisse à limiter sa population étrangère.»

Personnel soignant lessivé

17 commentaires
Trier:
    le dictionnaire des HUGs.

    Dans une ville comme genève, Charles connaît toutes les manipulations de ces infirmiers (es). Comme disent ces gens des soins "il nous faut passé là pour arriver à ça." Vous avez compris mon texte." Je ne serait jamais ici comme infirmière si je n'avais passé par là." Il est bon de savoir. Actuellement ils manquent des infirmiers (es) en France voisine. Charles dit Carlos à une politique révolutionnaire pour mieux faire avec cette tumeur cuturelle de ces habitants de France voisine.