Passer au contenu principal

Portrait de Nora Kronig Romero«Je n’ai jamais cessé d’avoir du plaisir à la tâche»

Désignée Madame vaccins de la Confédération, Nora Kronig Romero est devenue la cible d’attaques d’une violence rare. Touchée, mais pas déstabilisée.

Nora Kronig Romero, la Genevoise aux racines valaisannes est vice-directrice de l’OFSP.
Nora Kronig Romero, la Genevoise aux racines valaisannes est vice-directrice de l’OFSP.
Yvain Genevay

L’effet yo-yo ne caractérise pas que la pandémie. Il touche aussi les humains qui la gèrent. En novembre, Nora Kronig Romero était encore décrite, héroïque, comme «la femme qui doit vaincre la pandémie» dans le média alémanique «Weltwoche» que dirige l’UDC Roger Köppel. Aujourd’hui, elle est devenue, dans les colonnes du même média, la femme dont «la grossesse est réjouissante mais problématique» en pleine campagne de vaccination.

C’est sûr, Nora Kronig Romero est la diplomate suisse la plus exposée du moment. Elle dirige le groupe Vaccins au sein de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Sa mission: acheter des millions de fioles sur un marché hypercompétitif, dans un contexte de guerre commerciale entre états, au creux d’une pandémie où chaque mois compte et coûte.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.