Passer au contenu principal

Santé publiqueIsraël tord le cou à certaines allégations autour du coronavirus

Le Covid-19 n’est pas une grippe très médiatisée comme le répètent certains. Une étude du Beth Israël Medical Center de Boston le rappelle. Et la vaccination massive a permis de faire chuter le nombre de malades dans l’État hébreu.

Ce billet est signé par un blogueur de la plateforme de Blogs en partenariat avec la Tribune de Genève et n’engage pas la rédaction.

En Israël, la campagne de vaccination a permis une reprise d’une vie presque normale. L’État hébreu a aussi entrepris de vacciner des Palestiniens qui ont un permis de travail.
En Israël, la campagne de vaccination a permis une reprise d’une vie presque normale. L’État hébreu a aussi entrepris de vacciner des Palestiniens qui ont un permis de travail.
AFP

À l’heure où l’on lit de tout et de n’importe quoi sur le Covid-1, il est bon de rappeler quelques faits:

Ce virus s’est avéré être nettement plus périlleux que la grippe saisonnière, à laquelle on l’avait souvent confronté au début de son apparition. Car contrairement à ce qu’affirmait un éminent professeur: Le coronavirus est une grippe très médiatisée, le résultat d’une recherche menée par le Beth Israël Medical Center de Boston est le suivant:

- Sur une période de 8 mois, 210 grippés ont été admis à l’hôpital, alors que déjà 582 malades de Covid y ont été admis entre mars et avril 2020. Et sur ces 582 malades, 174, soit 30%, avaient besoin d’une assistance respiratoire, tandis que sur l’ensemble des grippés seulement 17, soit 8%, en avaient besoin.

- La mortalité due au Covid-19 est plus de six fois plus élevée que celle due à la grippe. En effet, 20% des patients hospitalisés pour cause de virus covidien sont décédés en deux mois, tandis que la moyenne mortuaire pour la grippe sur cinq saisons ne dépasse guère 3%.

- L’étude a également démontré que le Covid frappe des personnes plus jeunes que dans la population des grippés, et que le besoin d’assistance respiratoire est plus long chez les patients souffrant du coronavirus que ceux souffrant de la grippe.

- Le chef de l’étude Michael Danino a déclaré qu’il est faux de prétendre que les maladies concomitantes influencent nombre de décès attribués au Covid. «Non, a-t-il affirmé, 98% des décès sont directement ou indirectement liés à ce virus, suite à des pneumonies ou à des complications qu’il peut provoquer.» (source info-Israël news)

Par ailleurs, et ceci je le dis à l’attention des vaccino-sceptiques qui affirment, comme je l’ai lu… Brandir lespoir dune solution avec un produit vaccinal est un leurre qui ne fait quaggraver la situation dans plusieurs dimensions je leur dirais primo, le succès du vaccin de la poliomyélite, et pour ne prendre que celui-ci, nous prouve que l’on peut parfaitement éradiquer un virus, et, secundo, à partir des chiffres du ministère israélien de la Santé, Israël où la population est vaccinée depuis décembre, seuls 285 nouveaux cas ont été enregistrés durant ces derniers 24 h faisant ainsi chuter le taux de positivité à 1.7%.

Sachons donc raison garder.

Les autres billets de David Frenkel sont à lire ici.