Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Environnement«Inventons notre avenir» avant qu’il ne soit trop tard

Un ton alarmiste

Il faut changer de cap

Un jardin d’intention

2 commentaires
Trier:
    Gilles Hieron

    "Le livre de Christiana Figueres et Tom Rivet-Carnac dénonce notre course à la mort de la planète par le réchauffement climatique ".

    Buhahahahaha.........

    Ceux qui disent qu'avec le réchauffement nous allons probablement avoir un problème avec la montée des eaux parce qu'une très grande partie de la population humaine vit le long des côtes sont crédibles.

    Ceux qui disent qu'avec le réchauffement on va vers la mort de la planète, à savoir sa destruction et celle de la vie sont des charlots. Ils devraient s'intéresser un tout petit peu au passé géologique et biologique de la planète cela leur éviterait de dire des conneries aussi stratosphériques.

    Donc à l'échelle géologique on a jamais eu en 500 millions d'années un taux de CO2 aussi bas que celui qu'on avait juste avant d'entrer dans l'holocène. A l'échelle géologique on vivait une pénurie de CO2. Ce qu'on a rajouté nous ramène 2 millions d'années en arrière. C'est juste avant la glaciation qu'on vit depuis lors et la vie y étaient autrement plus abondante que durant ces deux derniers millions d'années qui ont été une période glaciaire parmi les plus froides de l'histoire de la planète.

    Au début du Cambrien il y avait environ 10x à 20x le CO2 de maintenant, on a eu une explosion de la vie.

    Durant le mézozoïque, on avait 5x à 7x le CO2 de maintenant, et c'est un moment de l'histoire de la planète où les plantes étaient le plus développées et c'était l'âge d'or des dinosaures.

    Faut arrêter les mensonges les cocos.