Passer au contenu principal

ReportageIls tentent d’apaiser les soirées genevoises

Depuis la fin du semi-confinement, les rassemblements festifs investissent la ville. Pour les contenir, Ville et Canton se renvoient la balle.

La stratégie de la police n’est pas de disperser les groupes, mais de se montrer en uniforme avant que la situation ne devienne ingérable pour elle.
La stratégie de la police n’est pas de disperser les groupes, mais de se montrer en uniforme avant que la situation ne devienne ingérable pour elle.
Maurane Di Matteo.

Samedi, début de soirée sur la Rive droite. La météo laisse envisager, comme depuis plusieurs semaines, de nombreux rassemblements festifs aux abords de certains parcs, rives du lacs ou préaux d’école. Et, avec eux, leur lot de plaintes pour nuisances, d’incivilités et de déchets retrouvés au petit matin. Agents de la police cantonale de proximité, Marc et Alexandre, sergent-chef et caporal, accompagnés de quatre autres collègues du poste du Bourg-de-Four et d’une patrouille en civil, ont prévu ce soir une tournée préventive dans les parcs de leur secteur, des hauts de Châtelaine aux Cropettes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.