Passer au contenu principal

InsoliteIls ont fêté le 1er Août à bord d’un kayak à fondue

Sept jeunes navigateurs en eau douce ont fait des fils et trinqué en descendant le Rhône jusqu’à Peney. Mention avec réserves.

Sept navigateurs en eau douce devant leur canot gonflable transformé en bar à fondue.
Sept navigateurs en eau douce devant leur canot gonflable transformé en bar à fondue.
Laurent Guiraud

Dans le flot ininterrompu des images du 1er Août, les officielles des prairies vides comme les adeptes du détournement patriotique, on allait presque oublier la plus rigolote, découverte par hasard le long du quai d’embarquement du Seujet, samedi après-midi, par 36 degrés sous le soleil.

On y voit un équipage de sept navigateurs en eau douce, une team soudée autour de deux meneurs qui ne sont pas les plus bronzés du groupe. Prénoms: Sacha et Loan. À leurs pieds, un kayak gonflable en polychlorure de vinyle.

Posé sur le kayak, un petit bar rigide, une table en bois enchâssée entre les boudins aux couleurs de notre fanion national. Sept verres à vin au pied court entourent un caquelon de bonne taille, prêt à recevoir deux kilos de fondue moitié-moitié. Dans les soutes, une glacière pour conserver au frais le plus longtemps possible les accompagnements liquides.

L’objet le plus discutable, et discuté au sein de l’équipage, est le classique réchaud destiné à faire fondre le fromage. Le risque d’incendie à bord est réel. Mais écarté par le zèle sécuritaire des équipiers, bien décidés à arriver jusqu’à Peney, après une mise à l’eau en amont du pont de Sous-Terre. Croisière longue durée en tournant plusieurs fois son pain dans le récipient ad hoc.

Les adeptes de la fondue délocalisée – ils ont l’habitude de la manger en extérieur durant l’hiver – n’ont pas sollicité les secours durant leur descente. Aucune réquisition sur la ligne du 117 ou du 118 pour départ de feu à bord d’un kayak à fondue. On en conclut que tout s’est bien passé.

On confesse à retardement avoir eu l’envie flibustière de partager l’expérience au fil du Rhône, en piratant un peu de ce vacherin qui faisait des fils entre les deux rives. Tout en rappelant qu’il est vivement déconseillé de se baigner après avoir mangé, de surcroît 200 grammes de fromage fondu. Malgré les réserves d’usage, ce 1er Août fluvial méritait la mention, au chapitre des insolites du week-end.