Passer au contenu principal

Cambriolages aux frontièresLes malfrats entrent sans le savoir chez un policier genevois

Trois hommes ont été interpellés jeudi passé par des policiers d’Annemasse. En situation irrégulière, ils réalisaient des vols avec effraction chez des particuliers tant en France qu’en Suisse.

Des équipes de cambrioleurs étrangers échangent véhicules et squats dans le but de cambrioler des particuliers des deux côtés de la frontière (image d’illustration).
Des équipes de cambrioleurs étrangers échangent véhicules et squats dans le but de cambrioler des particuliers des deux côtés de la frontière (image d’illustration).
COLOURBOX.COM

Trois individus originaires d’Algérie ont été pris en filature jeudi dernier puis arrêtés à Étrembières en France voisine. Ils venaient de passer la frontière à Collonges-sous-Salève après avoir cambriolé une maison à Croix-de-Rozon. Et pas n’importe quel domicile, car ils sont tombés sur celui d’un policier genevois, auquel ils ont dérobé des bijoux, des ordinaires et numéraires.

Une perquisition dans un squat d’Annemasse a été menée le lendemain. Les policiers n’y ont pas découvert d’autre butin, mais deux individus s’y trouvant étaient en situation irrégulière.

Ce lundi 11 janvier, les trois hommes, âgés de 33, 38 et 41 ans, ont été présentés en comparution immédiate au parquet de Thonon-les-Bains. Ils ont été condamnés à 12 mois de prison ferme.

Les policiers d’Annemasse connaissent ce phénomène: des équipes de cambrioleurs étrangers, en situation irrégulière, qui échangent véhicules et squats des deux côtés de la frontière dans le but de voler des particuliers en Suisse et en France

12 commentaires
    Olivier1

    Enfermer sans les éduquer pour qu'ils puissent trouver un emploi à leur sortie ne sert pas à grand chose. Ils recommenceront. Il faut impérativement leur donner des bases afin qu'ils puissent travailler et non voler pour subvenir à leur besoin légitime.