Passer au contenu principal

FootballIl y aura encore des derbies entre Servette et Sion

Les Valaisans évitent le dangereux barrage contre Vaduz en s’imposant à la Praille.

Rouiller devance Patrick avec un tricot souvenir des 130 ans du Servette FC. Cela n’a pas suffi pour gagner. Servette n’avait plus rien à défendre, déjà européen. Cela a permis à Sion de sauver sa place sans passer par les barrages.
Rouiller devance Patrick avec un tricot souvenir des 130 ans du Servette FC. Cela n’a pas suffi pour gagner. Servette n’avait plus rien à défendre, déjà européen. Cela a permis à Sion de sauver sa place sans passer par les barrages.
ERIC LAFARGUE

Le plus curieux des matches était le dernier et il était double. Il y avait ce Servette-Sion et ce Zurich-Thoune pour dire qui serait barragiste contre Vaduz, entre les Valaisans et les Bernois. À championnat fou, épilogue insensé: une panne d’électricité au Stade de Genève qui dure 16 minutes, un Sion au bord des ténèbres, mené d’abord 1-0, un Thoune étrillé par Zurich 3-0 avant de revenir à 3-3. Et ce FC Sion qui passe finalement l’épaule, en égalisant d’abord, puis en inscrivant le 1-2, sauvant sa place dans l’élite, grâce à Pajtim Kasami, évitant le périlleux barrage.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.