Passer au contenu principal

ClimatIl y a 6000 ans, les Alpes étaient largement libres de glace

Une étude des chercheurs suisses et autrichiens souligne que les Alpes étaient probablement libres de glace, jusqu’à une altitude de 3000 à 4000 mètres, avec des glaciers nettement plus petits qu’actuellement.

Les chercheurs suisses et autrichiens indiquent qu’avec le réchauffement actuel, les archives climatiques de la Weissseespitze pourraient disparaître dans les deux prochaines décennies.
Les chercheurs suisses et autrichiens indiquent qu’avec le réchauffement actuel, les archives climatiques de la Weissseespitze pourraient disparaître dans les deux prochaines décennies.
KEYSTONE

Il y a 5900 ans, les sommets des Alpes étaient vraisemblablement libres de glace jusqu’à une altitude de 3000 à 4000 mètres, selon une étude avec participation de l’Institut Paul Scherrer et de l’Université de Berne. Seules les plus hautes montagnes avaient un chapeau de glace.

L’holocène est une ère interglaciaire chaude qui dure depuis plus de 11’000 ans et jusqu’à aujourd’hui. Bien que relativement stable, elle est constituée d'une alternance de périodes plus chaudes et plus froides.

Afin de déterminer plus précisément la couverture glaciaire dans les Alpes, une équipe de chercheurs suisses et autrichiens a prélevé deux carottes de glace sur la Weissseespitze, à 3518 mètres d’altitude, dans l’Ötztal (A). Le site du prélèvement se trouve à douze kilomètres de l’endroit où a été retrouvé le corps momifié d’Ötzi, daté d’environ 5300 ans.

Résultats: la glace la plus ancienne, reposant sur la roche à onze mètres de profondeur, date de 5900 ans. Les auteurs en concluent que les Alpes étaient à cette époque probablement libres de glace jusqu’à une altitude de 3000 à 4000 mètres, avec des glaciers nettement plus petits qu’actuellement.

Ce n’est que plus tard, à l’époque d’Ötzi, que des glaciers plus importants ont recommencé à se former à basse altitude, selon ces travaux publiés dans la revue Scientific Reports. Les auteurs soulignent toutefois qu’avec le réchauffement actuel, les archives climatiques de la Weissseespitze pourraient disparaître dans les deux prochaines décennies.

ATS/NXP