Passer au contenu principal

Jeux de hasardIl s’est cru millionnaire, il se retrouve perdant magnifique

La récente série à gratter de la Loterie Romande n’a fait que de faux gagnants. L’un d’eux raconte sa mésaventure, du rêve éveillé à la désillusion.

Tickets à gratter. Les clients sont nombreux par temps de crise sanitaire et économique.
Tickets à gratter. Les clients sont nombreux par temps de crise sanitaire et économique.
LAURENT GUIRAUD

Pour simplifier les présentations, un prénom à deux syllabes, Andy, diminutif passe-partout, vite prononcé, comme «loser», mais qui, pour le coup, dans l’affaire évoquée ici, est un prénom d’emprunt. Le coup en vaut la peine, annonce à notre trentenaire habitant Genève un ami qui lui veut du bien. Ce dernier vient de gagner 5000 francs. Généreux, il entend partager avec son pote de longue date le filon providentiel, se rappelant qu’en plus il aura son anniversaire le surlendemain.

Le bon coup identifié est un jeu de grattage, une carte saisonnière baptisée «Doudoune», «le billet qui va embellir vos soirées hivernales», précise l’opérateur agréé, dans son style injonctif et ludique: «Grattez-le, découvrez vos symboles et tentez de former des lignes horizontales, verticales et diagonales.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.