Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Votation sur le bien-être animal«Il n’y a pas d’élevage intensif en Suisse»

Prévue à la base pour 4000 volailles, l’exploitation de la famille Bidaux, à la limite de la rentabilité, n’en accueille plus que la moitié aujourd’hui. Si l’initiative passe, elle craint de devoir mettre la clé sous le paillasson.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter