Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Lettre du jourIl faut que le droit d’asile évolue

3 commentaires
Trier:
    Yves KLEIN

    Le Danemark a bien compris que la meilleure protection contre les demandes d'asile abusives est de supprimer tous les avantages qui y sont associés. Si l'objectif réel est la migration et non la protection, alors il faut maintenir les demandeurs, les déboutés, et ceux qui obtiennent l'asile au bénéfice du doute, dans un statut et des conditions de vie de personnes protégées, mais pas de migrants.

    Idéalement, transférer les demandeurs très loin (ce que veut faire le Danemark, et que fait déjà l'Australie). A défaut, instaurer des principes fermes, notamment aucun revenu en espèces; aucune possibilité de transfert d'argent vers l'étranger; aucun statut de résidence définitive; et bien sûr, l'interdiction de tout déplacement.

    Il faudrait également renouveler entièrement le personnel chargé de l'examen des demandes, durcir les critères; et se doter d'une meilleure capacité d'enquête, pour qu'il ne soit plus possible d'obtenir l'asile juste en racontant une belle histoire invérifiée.