Passer au contenu principal

Abus sexuels«Il faut absolument dénoncer ces violences»

L’avocat genevois Robert Assaël défend plusieurs victimes d’attouchements de la part d’un gynécologue genevois.

Me Robert Assaël est l’avocat de plusieurs des femmes abusées.
Me Robert Assaël est l’avocat de plusieurs des femmes abusées.
LUCIEN FORTUNATI

Lundi, la «Tribune de Genève» relatait le témoignage de plusieurs femmes victimes de violences sexuelles de la part de médecins ou de thérapeutes. À Genève, une procédure pénale est aujourd’hui en cours contre un gynécologue, désormais interdit de pratiquer. Me Robert Assaël est l’avocat de plusieurs des femmes abusées.

Me Assaël, qu’ont subi les plaignantes dans cette affaire?

Une atteinte intolérable à leur intégrité sexuelle et à leur liberté. En peignoir, nues en dessous, assises sur le siège gynécologique, les patientes étaient vulnérables, tétanisées, hors d’état de résistance. Le médecin a profité de son statut et de la confiance qu’elles avaient en lui. Il y a neuf victimes et les actes sont odieux: masturbation du clitoris, caresses des fesses pendant l’échographie, tripotage des lèvres ou très longue malaxation des seins, tout en posant des questions intrusives, intimes et déplacées.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.