Passer au contenu principal

Le plaidoyer d’Antonio Guterres«Il est injuste de ne voir l’ONU que comme un monstre bureaucratique»

À l’occasion du 75e anniversaire de la signature de la Charte des Nations Unies, le secrétaire général de l’ONU défend le bilan de son organisation et exhorte les États à dépasser leurs divisions.

Le secrétaire général de l’ONU a accordé une interview exclusive aux journaux européens du groupe LENA, dont La Tribune de Genève et 24 heures, à l’occasion des 75 ans des Nations Unies.
Le secrétaire général de l’ONU a accordé une interview exclusive aux journaux européens du groupe LENA, dont La Tribune de Genève et 24 heures, à l’occasion des 75 ans des Nations Unies.
(AP Photo/Bernat Armangue)

Depuis New York où il reste toujours confiné, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, estime que les attaques contre le système multilatéral sont injustes. S’il n’a pas pu venir à Genève pour célébrer le 75e anniversaire de la signature de la Charte des Nations Unies, comme il l’avait prévu initialement, Antonio Guterres profite de cet événement pour remettre les pendules à l’heure.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.